Impôts 2016

> Qu’est-ce qui a changé depuis 2015 ?
> Combien vais-je payer ?
> Comment payer moins ?

Site indépendant du service de la Direction générale des Finances Publiques

Quelles sont les nouveautées POUR 2016 ?

Si les principales mesures comme la baisse de l’impôt sur le revenu pour les ménages modestes ont été abondamment commentées, la loi de finances pour 2016 et la loi de finances rectificative pour 2015, publiées au Journal officiel du 30 décembre 2015, contiennent de nombreuses autres nouveautés fiscales applicables en 2016.

Nouvelle diminution de l’impôt sur le revenu pour les contribuables modestes

La loi de finances pour 2016 poursuit le mouvement de baisse d'impôt initié en 2014 et poursuivi en 2015 au profit des plus modestes, par le biais d’un nouveau mode de calcul de la décote beaucoup plus favorable aux contribuables.

Découvrez avec cette simulation si votre ménage est éligible ou non à ces nouvelles baisses.

Déclaration en ligne obligatoire pour 7 millions de ménages

Cette année, les ménages dont le revenu fiscal de référence (RFR) de 2014 est supérieur à 40 000 € doivent obligatoirement déclarer leurs revenus de 2015 par Internet, depuis leur espace Particulier sur le site Impots.gouv.fr. En 2017 (déclaration des revenus de 2016), cette obligation sera étendue aux contribuables dont le RFR de 2015 est supérieur à 28 000 €, puis en 2018, à ceux dont le RFR de 2016 sera supérieur à 15 000 €. Enfin, à partir de 2019 (déclaration des revenus de 2018), la télédéclaration deviendra obligatoire pour tous.

Revalorisation de 0,1% du barème de l'impôt

Simplifié en 2015, le barème progressif de l’impôt sur le revenu n’est pas remanié cette année : celui de 2016 comporte toujours cinq tranches d’imposition, taxée à 0%, 14 %, 30 %, 41 % et 45 %. Les limites de ces tranches sont simplement revalorisées de 0,1 % pour tenir compte de l’inflation.